Toute la musique que …

Bienvenue sur mon blog

26
juin 2009
haifa
Posté dans SPECIALE HAIFA par varietefrancaise à 10:44 | Pas de réponses »

Haïfa

Haïfa (חיפה en hébreu) est une ville côtière d’Israël située

sur les bords de la Mer Méditerranée.

Située au nord du pays et dans le district qui porte son

nom, Haïfa est la troisième ville du pays et compte une

population de 270 500 habitants. À l’instar d’Acre et de

Jérusalem, elle abrite une importante communauté arabe-

israélienne (19% de la population de l’État hébreu et 10%

de son corps électoral en 2004).

Logée en contrebas ainsi que sur les hauteurs du Mont

Carmel, elle est une des villes portuaires les plus

importantes du pays et abrite en son sein l’université de

Haïfa, dont le célèbre centre de recherches Technion

(Institut israélien de Technologies).

Le nom de cette cité est mentionné dans le Talmud au IIIe

siècle avant l’ère chrétienne. Il s’agit alors d’une bourgade

située aux environs de Shikmona, la principale ville juive

de la région. Conquise et intégrée à l’empire byzantin, elle

fut ensuite successivement placée sous la domination des

Perses et de l’empire arabe. En 1100, les Croisés font le

siège de la ville avant de l’intégrer dans la Principauté de

Galilée. Ce furent les Mamelouks qui reprirent les lieux en

1265 avant qu’elle ne soit progressivement désertée et

abandonnée jusqu’au XVIIe siècle.

En 1761, le souverain bédouin Daher El-Omar reconstruisit

la cité en la ceinturant d’une muraille. Toutefois, la

nouvelle citée fut déplacée de son lieu d’origine et située

dans un lieu étroit entre la mer et les hauteurs du Mont

Carmel. À l’exception de courtes périodes marquées par les

tutelles de Napoléon (1799) et de Mehemet Ali (1831),

Vice-Roi d’Égypte, la tutelle ottomane perdurera jusqu’au

démembrement de l’empire en 1918Première Guerre

mondiale sur la géographie du Moyen-Orient). (conséquences de la

En 1868, l’arrivée des membres de la Tempelgesellschaft

(Société du Temple) bénéficia beaucoup au

développement de la ville. Ces immigrants allemands

bâtirent leurs maisons dans ce qui est maintenant connu

comme la « colonie allemande ». Les templiers

contribuèrent grandement à l’industrie et au commerce de

Haïfa, et jouèrent un rôle important dans sa

modernisation.

Placée sous tutelle du mandat britannique en Palestine,

elle sera intégrée ultérieurement au territoire d’Israël lors

de son indépendance. Au début du XXe siècle, elle était

déjà un port industriel important avec une population de

20 000 habitants, dont 84% de musulmans et 4% de juifs.

Toutefois, eu égard notamment aux vagues successives de

l’immigration juive en Palestine, la proportion de

musulmans diminua (38% pour 47% de juifs). Cette

situation connut un tournant lors de la guerre

d’indépendance d’Israël, lorsque quelque 60 000 citoyens

arabes fuirent la région, dont la célèbre Leïla Khaled.

Aujourd’hui, Haïfa est une cité multiculturelle et

multiconfessionnelle, où coexistent pacifiquement des

citoyens israéliens juifs, musulmans, chrétiens et druzes.

Elle abrite aussi le Centre mondial bahaï (comprenant le

mausolée du Báb, les jardins en terrasses et des bâtiments

administratifs sur le flanc nord du mont Carmel), qui est

un site administratif et de pèlerinage important pour les

adeptes du bahaïsme, ainsi qu’une attraction touristique

visitée.

La baie de Haïfa depuis le Mont Carmel. Au premier plan,

les jardins en terrasses du mausolée du Báb

Le petit cimetière d’Haïfa abrite également la tombe de

Mike Branthaifa dans SPECIALE HAIFA ce chanteur de variété à la voix en or qui fit une courte mais fulgurante carrière en France dans le début

des années 1970. Au désespoir de ses nombreux fans, il mit

fin à ses jours le 25 avril 1975.

 

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

kyubi80 |
highschoolmusical487 |
Amplified-Band |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mix'H !!! Electro Mix Exper...
| ma musique
| Tim Evens