Toute la musique que …

Bienvenue sur mon blog

  • Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 28 juin 2009
Archive pour le 28 juin, 2009


JEANEMANSON – tu es venu

28 juin, 2009
Lives | Pas de réponses »

Image de prévisualisation YouTube

JEANEMANSON -& christian delagrange – les larmes aux yeux

28 juin, 2009
clip | Pas de réponses »

Image de prévisualisation YouTube

JEANEMANSON – vis ta vie

28 juin, 2009
clip | Pas de réponses »

Image de prévisualisation YouTube

JEANEMANSON – avant de nous dire adieu

28 juin, 2009
Lives | Pas de réponses »

Image de prévisualisation YouTube

TEL-AVIV- HISTOIRE DE TEL-AVIV

28 juin, 2009
israel | Pas de réponses »

Histoire de Tel Aviv de 1917 à 1925


TEL-AVIV- HISTOIRE DE TEL-AVIV dans israel A013_008-f4f4eTel Aviv se développe très rapidement les premières années après sa fondation, mais avec l’éclatement de la Première Guerre mondiale, elle va subir un premier coup : le pays est sous occupation ottomane et le Turc Djemal Pasha voit d’un très mauvais œil le développement de ce quartier juif. Pasha s’allie aux musulmans de Jaffa et tente de mettre fin au nouveau quartier, interdisant la construction de la grande synagogue et les projets pour des salles culturelles, craignant que cette concentration de Juifs ne devienne un centre d’espionnage contre l’autorité ottomane en place. Le gouverneur turc de la région de Jaffa va donner l’ordre de retirer les panneaux indicateurs écrits en hébreu ou en yiddish et d’instaurer un couvre-feu sur le nouveau quartier juif. Lors de l’avancée des Britanniques en mars 1917, il décrète l’expulsion de tous les habitants non musulmans de Jaffa et du nouveau quartier juif, et c’est le maire Meïr Dizengoff, le futur premier maire de Tel Aviv, qui se retrouve président du « comité d’expulsion ».

Dans la réalité, il ne s’agissait pas vraiment d’un bannissement mais d’une évacuation, pour les besoins du moment, d’une population civile soupçonnée d’hostilité, d’autant que l’ordre d’expulsion devait théoriquement concerner aussi la population arabe de Jaffa.

Neuf à dix milles Juifs furent obligés de quitter leurs maisons de Jaffa et de Tel Aviv. Les pauvres et ceux dont les moyens étaient limités (plus de la moitié de la population juive) partirent à pied. L’évacuation des lieux dura trois jours puis Tel Aviv devint une ville fantôme. Dans l’ensemble les maisons ne furent pas pillées par les soldats turcs ou par les Arabes voisins. Le gouverneur turc de Jaffa autorisa douze gardiens juifs à demeurer sur place pour surveiller les biens et entretenir les lieux. Il accepta même de repousser l’expulsion des Juifs après la fête de Pessah.

Huit mois après l’expulsion, le 19 novembre 1917, alors que l’armée britannique a envahi toute la Palestine et suite à la « Déclaration Balfour » qui garantit « un foyer national au peuple juif sur la terre de ses ancêtres », les habitants reviennent à Tel Aviv et la restaurent. C’était la fête de Hanoukka !

En 1921, après de graves incidents, les Britanniques autorisent l’indépendance de Tel Aviv par rapport à Jaffa. Les maires de la ville, dont Meïr Dizengoff et David Bloch, ont beaucoup lutté pour obtenir cette indépendance. Ils font édifier des bâtiments municipaux et des tribunaux. Avec l’autorisation des autorités britanniques ils créent une police municipale composée de 25 militaires retraités de la Première Guerre mondiale.

Les archives de cette police civile nous révèlent sa grande efficacité. Par exemple, lors des premiers jours de son existence, le maire lui-même reçut deux contraventions. Pour raccourcir le chemin de chez lui à la mairie, il passait avec son cheval sur un jardin de la ville et les gardes s’empressèrent de lui écrire ces contraventions. Le chef de la police, Haïm Halpin, ne sachant que faire les envoya au maire en y joignant ce mot : « Je me permets d’envoyer à votre « honneur » ces deux contraventions contre vous. Je pense que celui qui dicte les lois doit lui aussi les appliquer ».

Au début des années 20 un casino fut construit au bord de la mer. C’était en fait un café-restaurant, pour permettre le développement de l’animation nocturne. Fin 1921, les Arabes de Jaffa prirent peur de cette construction étrange au bord de la mer. Ce bâtiment, construit par l’architecte Yehuda Megidovitch venu d’Odessa, devint très vite le lieu de rendez vous « à la mode ». Mais en 1938, ce casino fut détruit, car il cachait la vue sur la mer. En 1923 Tel Aviv fut électrifiée. Il n’avait pas été facile de convaincre les 4 000 habitants d’échanger leurs lampes à pétrole et leurs bruyants générateurs pour une électrification générale. Peu s’inscrivirent et payèrent à l’avance le président de la compagnie, Pinhas Rottenberg, constructeur de la première centrale. On lui octroya une colline de 2 hectares appelée Ramat Hasharon. Rottenberg embaucha des ouvriers de la 3ème immigration ainsi que l’architecte Berlin, et, en 1922, à la fête de Simhat Tora, les travaux commencèrent. Un an plus tard, le contrat fut signé. Rottenberg promettait d’assurer l’énergie électrique à toute la ville.

Tous les styles de construction

C012002-4ff47 dans israelTel Aviv est une des villes au monde où l’on trouve le plus de styles architecturaux. Les années 20 et les premières années 30 ont vu s’élever des bâtiments dans tous les styles : « Les maisons des rêves ». Telles furent nommées les premières habitations de ce quartier, chaque immigrant y construisant la sienne dans le style de la ville d’où il venait. A cette époque, de nombreux architectes nouvellement arrivés, y réalisèrent ce qu’ils avaient appris à l’étranger. C’est ainsi que Tel Aviv s’orna de maisons historiques de styles les plus divers. (cf. Centenaire de Tel Aviv : les plus célèbres bâtiments).

Un développement démographique rapide

En 1925 la population de Tel Aviv s’élevait à 34 000 habitants. En 1933, avec l’arrivée d’Hitler au pouvoir en Allemagne, de nombreux Juifs immigrèrent à Tel Aviv. Une nouvelle fois, le visage de la ville va être transformé. C’est le début de « l’immigration allemande », la 5ème immigration. Très cultivée et financièrement aisée, la population atteint rapidement 120 000 habitants et Tel Aviv devient une « vraie ville ». Elle se sépare de Jaffa, se développe dans tous les domaines, économique, social, culturel et architectural. Elle devient le centre de la vie du pays au milieu des années 30. De jeunes architectes arrivés d’Allemagne, tels qu’Arié Sharon et Yaakov Rechter, introduisent les nouveautés européennes, par exemple dans le domaine architectural, l’école « Bauhaus ». Le théâtre « Habima » date également de cette période.

 

 

 

TEL-AVIV – VILLE BLANCHE

28 juin, 2009
israel | Pas de réponses »

TEL-AVIV - VILLE BLANCHE dans israel telaviv

La ville blanche de Tel Aviv
Entre les dunes et la Méditerranée, la « ville blanche » de Tel Aviv présente tous les aspects de l’architecture du Mouvement moderne. Les architectes israéliens qui fréquentèrent les écoles de l’avant-garde européenne et qui se formèrent dans des bureaux d’architectes renommés, importèrent les connaissances acquises à l’étranger pour générer de nouvelles formes et donner vie à un langage architectonique diversifié.L’adaptation des influences européennes aux conditions climatiques, à la culture et aux traditions de la construction locale produisit ainsi un riche vocabulaire vernaculaire. Les caractéristiques volumétriques, la qualité expressive des courbes et l’influence de l’horizontalité donnèrent lieu à une forte interaction entre ombre et lumière, une des marques caractéristiques de l’architecture à Tel Aviv. L’usage du crépi blanc renforce la beauté des volumes sous le soleil, révélant une « ville blanche » unique et complexe, représentative d’une architecture puriste et exempte de décorations.L’exposition a été conçue pour célébrer l’inscription de la « ville blanche » au patrimoine mondial par l’Unesco en juillet 2003. Promue par la Municipalité de Tel Aviv et par le musée d’art de Tel Aviv, elle a été réalisée par l’architecte Nitza Szmuck en collaboration avec l’architecte Tal Eyal sur un aménagement et une production graphique de Peter Szmuk et produite par Smadar Timor et Noa Karvan-Cohen. Tel Aviv, la ville blanche bénéficie du soutien de la Municipalité de Tel Aviv-Yafo et du Musée d’art, de la Fondataion Tel Aviv, du Ministère des Affaires étrangères d’Israël, du Ministère du Tourisme et de la Commission nationale d’Israël pour l’Unesco. La présentation de l’exposition à Lausanne a été soutenue par le Ministère des Affaires étrangères au Consulat général d’Israël à Berne.

TEL-AVIV – TEL-AVIV FETE SES 100ANS

28 juin, 2009
israel | Pas de réponses »

 LES 100 ans  DE TEL-AVIV

Il y a 100 ans, fut posée la première pierre de la première ville juive du monde.

Le 11 avril 1909, 66 familles juives de Jaffa, en tenue de fête se retrouvent au beau milieu des dunes de sable, pour tirer au sort les terrains de la nouvelle cité qu’ils entendent créer sur ces dunes de sable encore désertes. Le photographe Soskin, pose son appareil sur le sable devant la tribune  et immortalise la naissance de Tel-Aviv.

 

100 ans plus tard, en cette année 2009, Tel-Aviv-Jaffa, fête son centième anniversaire, à travers de nombreux évènements culturels, l’occasion de découvrir ou de redécouvrir la métropole israélienne. Premier regard sur les manifestations à ne pas manquer. Le site des 100 ans de Tel Aviv met en ligne tout au long de l’année, des informations détaillées sur ces événements.

logo100ans144x145.jpg

TEL-AVIV- IMAGES DE TEL-AVIV

28 juin, 2009
israel | 4 réponses »

IMAGES DE TEL-AVIV

2tzlaviv.jpg

telaviv.jpg

subl.jpg

tlvhiltexter1.jpg

TEL-AVIV – TEL-AVIV JAFFA

28 juin, 2009
israel | Pas de réponses »

Tel Aviv-JaFFA

Tel Aviv-Jaffa
(he) תל אביב-יפו(ar) تل أبيب-يافا

 

Blason de Tel Aviv-Jaffa

Données générales
Pays Israël Israël
District District de Tel Aviv
Date de création 1909
 
Situation géographique et statistique
Localisation de Tel Aviv-Jaffa en Israël 

Tel Aviv-Jaffa

Tel Aviv-Jaffa

 
Coordonnées
TEL-AVIV - TEL-AVIV JAFFA dans israel 18px-Geographylogo.svg32° 02′ 43″ Nord
34° 46′ 11″ Est
/ 32.045176, 34.769751
Superficie
51,76 km2
Altitude
0 – 40 m
Population
391 000 hab.
(2008)
Densité
7 554 hab./km²
 
Google Earth – Mapquest
Politique
Maire Ron Huldai (1998 – )
 
http://www.tel-aviv.gov.il/

 

250px-Tel_Aviv_SPOT_1083 dans israel

Tel Aviv vu par le satellite

Tel Aviv-Jaffa (en hébreu תל אביב-יפו, en arabe تل أبيب-يافا, Tal Abīb-Yāfā) est une ville côtière ainsi qu’une zone métropolitaine en Israël. Le nom de Jaffa qui lui est associé désigne l’ancienne ville arabe avec qui elle a fusionné en 1950. La grande zone urbaine regroupe de nombreuses municipalités distinctes qui comprennent environ 3 millions d’habitants vivant sur 14 km le long de la côte méditerranéenne. Il y a environ 390 000 habitants à Tel Aviv-Jaffa même, ce qui en fait la deuxième plus grande ville d’Israël. La zone métropolitaine de Tel Aviv, appelée Gush Dan est composée des municipalités de Bat Yam, Holon, Ramat Gan, Givatayim, Bnei Brak, Petah Tikva, Rishon LeZion, Ramat Ha-Sharon et Herzliya. La population de cette zone urbaine est de 3 100 000 habitants.

C’est à Tel Aviv que se situent la grande majorité des ambassades des pays étrangers, Jérusalem n’étant pas reconnue internationalement comme capitale du pays.

La ville blanche de Tel Aviv est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

En 2007, l’agglomération de Tel Aviv est la plus grande agglomération juive du monde, devant New York.

En 2009, Tel Aviv célèbre son 100ème anniversaire par une série d’évènements culturels et festifs[1].

kyubi80 |
highschoolmusical487 |
Amplified-Band |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mix'H !!! Electro Mix Exper...
| ma musique
| Tim Evens