Toute la musique que …

Bienvenue sur mon blog

Archive pour juin, 2009


ISRAEL – le jardin des oliviers

27 juin, 2009
israel | Pas de réponses »

Le jardin des oliviers

Vue Mont des oliviers église de toutes les Nations à Gethsémani Jérusalem Après avoir célébré le repas de sa dernière Pâque et avoir chanté les psaumes, sachant qu’il était menacé, Jésus se retira avec ses disciples de l’autre côté de la vallée du Cédron, face au Temple de Jérusalem sur le mont des oliviers. Au bas de la colline, il se mit à l’écart dans une oliveraie, appelée  » Gethsémani  » ce qui signifie en araméen  » le pressoir à huile « . Là il pria et dans son angoisse devant la mort s’en remit au Père avant d’être livré et condamné.

Les pèlerins de Jérusalem aiment aller dans le Jardin des oliviers (certains oliviers sont pluri-centenaires). Ils aiment prier avec le Christ saisi d’angoisse devant sa mort imminente (Mc 14, 32-52).

La basilique des nations bâtie au XXème siècle dans ce jardin sur les fondations d’une basilique byzantine témoigne que depuis l’antiquité les chrétiens viennent ici en procession commémorer la dernière nuit de Jésus.

lesjardinsdeBAHAIDAKKO

26 juin, 2009
SPECIALE HAIFA | 1 réponse »

 

La beauté, la majesté et une architecture inspirée, ajoutés aux soins mis à cultiver les jardins par des générations d’horticulteurs,  créent  l’atmosphère unique du sanctuaire baha’i  et de son parc à Haifa.  C’est en effet  le site choisi  par les membres  de la foi baha’i pour en faire leur centre mondial,  en raison de son importance.

 

 La foi baha’i  est née en Iran, où ses  adeptes se séparèrent de l’islam chiite.  Son fondateur, Baha’ullah  fut exilé de son pays natal à la fin du 19ème siècle et arriva à Haifa  puis à Akko, après les persécutions  subies dans les pays musulmans voisins. La beauté du Mont Carmel l’impressionna  et il désira que le Bab, l’ancêtre de la foi baha’i  soit enterré  à cet endroit. Vingt ans plus tard, les ossements du Bab furent enterrés à Haifa sur le site qui allait devenir plus tard  le Centre Mondial de la Foi Baha’i.

Le sanctuaire, coiffé d’un dôme doré, avec ses murs en marbre d’Italie et ses colonnes de granit, fut bâti en 1953, et il est devenu l’un des sites de Haifa les plus prisés des touristes. La coupole de 40 mètres de hauteur est recouverte de 14 000 briques  recouvertes d’or , le sanctuaire présente neuf faces  qui représentent les neuf plus grandes religions du monde, il est entouré de plusieurs constructions exceptionnelles , dont la Chambre de Justice  Universelle, siège des neuf membres du Conseil Supérieur Baha’i et un bâtiment qui abrite les archives de la religion baha’i .

 

lesjardinsdeBAHAIDAKKO dans SPECIALE HAIFA 66

Les Jardins  Bahai  a  Haifa et Akko

 
 

La beauté, la majesté et une architecture inspirée, ajoutés aux soins mis à cultiver les jardins par des générations d’horticulteurs,  créent  l’atmosphère unique du sanctuaire baha’i  et de son parc à Haifa.  C’est en effet  le site choisi  par les membres  de la foi baha’i pour en faire leur centre mondial,  en raison de son importance.
le sanxtuaire coiffé d’un dome doré fut bati en 1953, la coupole de 40 metres de hauteur est recouverte de 14000 briques recouverte d’or

les splendides jardins qui

entourent le sanctuaire ont été

conçus et inspirés par les

doctrines de la foi BAH’AI

ils parviennent à se fondre dans

le paysage des pentes du MONT

CARMEL

 
Ils sont composés de 19 terrasses, la plus élevée  est  celle du Jardin  Persan  avec ses arbres au feuillage sculpté  en étoiles à huit branches. Un escalier de pierre descend  jusqu’aux  stupéfiants jardins suspendus situés au dessous. L’architecture du jardin est faite de neuf cercles concentriques  qui ressemblent  à des vagues qui vont en s’agrandissant,  et  dont le centre est le sanctuaire lui-même. Les jardins combinent   pierre et  métal  auxquels s’ajoutent les jeux d’eau, les plantations  et de vastes pelouses. L’allée centrale est bordée sur toute sa longueur de jolis massifs multicolores, admirablement entretenus, apportant  une note vivante dans le paysage de montagne et  vient  se mélanger à la végétation locale créant ainsi une petite réserve naturelle.
On a donné à ces jardins le titre de « Huitième Merveille du Monde »,

Pendant la  journée,  les visiteurs enchantés par leur beauté, y ressentent  une impression de grande sérénité, et le soir,  les illuminations du jardin le transforment  en un lieu très romantique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 D’autre jardins baha’i  entourent la tombe de Baha’Ullah juste au nord de la ville de Akko. ( Acre) . Ces jardins appelés Al Bahaja  constituent  le lieu le plus sacré pour les fidèles baha’i. Ces beaux jardins, très soignés  ont la forme d’un large cercle divisé en quatre quartiers , avec de belles pelouses  des orangers et citronniers, et des sculptures végétales  et de grands massifs de fleurs.

 En juillet 2008, le Comité pour le Patrimoine Mondial de l’UNESCO  a ajouté les Jardins Baha’i et les sanctuaires de Haifa et Akko aux onze sites d’Israël déjà inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial.

 Les sanctuaires des pères

fondateurs de la foi baha’i, le Bab

et Bha’Ullah,  sont  les premiers

sites de cette liste prestigieuse,

qui soient  liés à une religion  née

aux temps modernes.  Ces

célèbres jardins  sont des lieux

de pèlerinages annuels  pour  les

quelque 5 millions d’adeptes de

la foi baha’i , par ailleurs, des

centaines de milliers de touristes

de par le monde viennent  

admirer leur grande beauté. 

 

bahaiakko1.jpg

haifa

26 juin, 2009
SPECIALE HAIFA | Pas de réponses »

Haïfa

Haïfa (חיפה en hébreu) est une ville côtière d’Israël située

sur les bords de la Mer Méditerranée.

Située au nord du pays et dans le district qui porte son

nom, Haïfa est la troisième ville du pays et compte une

population de 270 500 habitants. À l’instar d’Acre et de

Jérusalem, elle abrite une importante communauté arabe-

israélienne (19% de la population de l’État hébreu et 10%

de son corps électoral en 2004).

Logée en contrebas ainsi que sur les hauteurs du Mont

Carmel, elle est une des villes portuaires les plus

importantes du pays et abrite en son sein l’université de

Haïfa, dont le célèbre centre de recherches Technion

(Institut israélien de Technologies).

Le nom de cette cité est mentionné dans le Talmud au IIIe

siècle avant l’ère chrétienne. Il s’agit alors d’une bourgade

située aux environs de Shikmona, la principale ville juive

de la région. Conquise et intégrée à l’empire byzantin, elle

fut ensuite successivement placée sous la domination des

Perses et de l’empire arabe. En 1100, les Croisés font le

siège de la ville avant de l’intégrer dans la Principauté de

Galilée. Ce furent les Mamelouks qui reprirent les lieux en

1265 avant qu’elle ne soit progressivement désertée et

abandonnée jusqu’au XVIIe siècle.

En 1761, le souverain bédouin Daher El-Omar reconstruisit

la cité en la ceinturant d’une muraille. Toutefois, la

nouvelle citée fut déplacée de son lieu d’origine et située

dans un lieu étroit entre la mer et les hauteurs du Mont

Carmel. À l’exception de courtes périodes marquées par les

tutelles de Napoléon (1799) et de Mehemet Ali (1831),

Vice-Roi d’Égypte, la tutelle ottomane perdurera jusqu’au

démembrement de l’empire en 1918Première Guerre

mondiale sur la géographie du Moyen-Orient). (conséquences de la

En 1868, l’arrivée des membres de la Tempelgesellschaft

(Société du Temple) bénéficia beaucoup au

développement de la ville. Ces immigrants allemands

bâtirent leurs maisons dans ce qui est maintenant connu

comme la « colonie allemande ». Les templiers

contribuèrent grandement à l’industrie et au commerce de

Haïfa, et jouèrent un rôle important dans sa

modernisation.

Placée sous tutelle du mandat britannique en Palestine,

elle sera intégrée ultérieurement au territoire d’Israël lors

de son indépendance. Au début du XXe siècle, elle était

déjà un port industriel important avec une population de

20 000 habitants, dont 84% de musulmans et 4% de juifs.

Toutefois, eu égard notamment aux vagues successives de

l’immigration juive en Palestine, la proportion de

musulmans diminua (38% pour 47% de juifs). Cette

situation connut un tournant lors de la guerre

d’indépendance d’Israël, lorsque quelque 60 000 citoyens

arabes fuirent la région, dont la célèbre Leïla Khaled.

Aujourd’hui, Haïfa est une cité multiculturelle et

multiconfessionnelle, où coexistent pacifiquement des

citoyens israéliens juifs, musulmans, chrétiens et druzes.

Elle abrite aussi le Centre mondial bahaï (comprenant le

mausolée du Báb, les jardins en terrasses et des bâtiments

administratifs sur le flanc nord du mont Carmel), qui est

un site administratif et de pèlerinage important pour les

adeptes du bahaïsme, ainsi qu’une attraction touristique

visitée.

La baie de Haïfa depuis le Mont Carmel. Au premier plan,

les jardins en terrasses du mausolée du Báb

Le petit cimetière d’Haïfa abrite également la tombe de

Mike Branthaifa dans SPECIALE HAIFA ce chanteur de variété à la voix en or qui fit une courte mais fulgurante carrière en France dans le début

des années 1970. Au désespoir de ses nombreux fans, il mit

fin à ses jours le 25 avril 1975.

 

 

 

haifamaritime

26 juin, 2009
SPECIALE HAIFA | Pas de réponses »

Haïfa la maritime

Elle s’étale le long de la mer pour flirter avec les vagues. Elle grimpe le long des collines pour toucher le ciel. Le soleil se mire sur ses maisons. Le vent se pose doucement sur les arbres, douce brise marine qui apporte avec elle des odeurs de sel et des senteurs épicées. Douce brise qui transporte les bruits d’une ville qui se réveille. Douce brise qui se promène et fait une halte à chaque étage de la cité maritime. Les pins se courbent pour regarder en bas, les oliviers se dressent pour voir ce qui se passe là haut.

Haïfa la maritime
Et là haut c’est magnifique. Je vous présente Haïfa la somptueuse, Haïfa dont le panorama est sublime, Haïfa dont la baie s’étend à perte de vue. L’or du sable m’éblouit, les vagues de la mer me font tourner la tête. Je ne peux détacher mon regard de ce paysage de rêve. Je vais rester là, un long moment, accoudée à la barrière, un long moment à écouter ce que me raconte le vent. Et il chuchote ce vent, c’est un vrai moulin à paroles,  Il me murmure tant de choses à l’oreille que j’ai envie de les partager avec vous.

142643.jpg

142644.jpg

n ville hight tech 

En 1948, lors de la proclamation de l’état d’Israël, beaucoup d’arabes qui jusqu’alors vivaient en parfaite harmonie avec leurs voisins juifs vont fuir la ville et ce,  malgré de nombreux appels des leaders juifs qui leur demandent de rester, Haïfa est aujourd’hui une ville attrayante où il fait bon vivre. C’est la ville verte parce qu’elle possède de nombreux parcs, et des réserves naturelles. Une flore abondante s’y épanouit et la région est très arborée.

Haïfa est une ville riche culturellement, elle possède de nombreux musées, accueille de nombreuses manifestations culturelles et organise des festivals.

Haïfa est une ville « High tech », elle héberge le prestigieux « Technion », université de haute technologie reconnue et renommée qui a fait naître des prix nobels. Elle possède aussi des entreprises de pointe au niveau de la recherche, l’agro-alimentaire, la pharmacie. Près de 15 % des industries de haute technologie du pays sont basées à Haïfa.

Haïfa est une ville sportive grâce aux joueurs du club de football « Maccabi Haïfa », équipe la plus titrée d’Israël.

Haïfa est l’exemple d’une cohabitation possible entre juifs et musulmans. Elle nous montre tous les jours que ces deux peuples peuvent vivre l’un à côté de l’autre de façon pacifique et c’est la leçon qu’il faut retenir.

Haïfa c’est enfin, ne l’oublions pas, la ville où repose le chanteur Mike Brant, ce chanteur à la voix d’or qui nous a tant fait vibrer dans les années 1970 et qui disparaîtra trop tôt et de façon tragique en 1975.

142861.jpg

commentyallez

26 juin, 2009
SPECIALE HAIFA | 1 réponse »

HAIFA : COMMENT Y ALLER ?

Avion : La durée de vol est de 4h25 en moyenne. Les compagnies aériennes Air France et El Al programment des vols directs au départ de Paris CDG.
Les meilleurs tarifs de ces compagnies aériennes sont réservables sur bourse-des-vols.com.
Par ailleurs, bourse-des-week-ends.com propose d’excellentes offres au meilleur prix pour les courts séjours dans cette ville.

HAIFA : SANTE

Le site de l’Ambassade de France à Tel-Aviv met à disposition des voyageurs une liste de médecins parlant le français, ainsi que l’adresse des hôpitaux et numéros d’urgence. Pour consulter la liste, cliquez sur le lien suivant : Santé – Tel-Aviv.

HAIFA : CARACTERISTIQUES DE LA VILLE

Deuxième ville de l’État d’Israël, Tel-Aviv est considérée comme une ville de liberté et de culture. Elle compte en effet de nombreux artistes et abrite le siège de l’orchestre philharmonique d’Israël.
Ville également touristique, la ville blanche (centre-ville) de Tel-Aviv est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Véritable pôle économique, Tel-Aviv compte également de nombreuses sociétés high-tech
.

HAIFA : NOMBRE D’HABITANTS ?

Tel-Aviv compte plus de 379 000 habitants (estimation de 2006).

HAIFA : HISTOIRE

1909 : Des familles juives résidant à Jaffa bâtissent le premier quartier de Tel-Aviv, Akhouzat Bayit, qui était au départ un quartier de Jaffa.
1910 : Akhouzat Bayit prend le nom de Tel-Aviv. Le quartier finit par prendre de l’importance et devient le centre de la colonisation juive dans le pays.
14 Mai 1948 : David Ben Gourion proclame la création de l’Etat d’Israël.
2003 : La Ville blanche est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

carteisrael.gif

 

HAIFA SE TROUVE A   HEURE DE JERUSALEM

haifa1heuredejerusalem.jpg

 

haifa

26 juin, 2009
SPECIALE HAIFA | Pas de réponses »

Haifa

Bien qu’elle n’apparaisse pas dans la bible, la ville d’Haifa est mentionnée dans la littérature talmudique et présentée comme une communité juive bien établie. Des vestiges de l’age de pierre jusqu’à la période ottomane ont été découverts dans les limites de l’ancienne cité. Au Moyen-Age, la ville devint un pole maritime important. Aux 12ème et 13ème siècles, les Croisés puis les Mamelouks firent la conquête de la ville. En 1750, le Bédouin Dahar-el-Omar détruisit la ville, puis la reconstruisit et la fortifia. De 1775 jusqu’à la Première Guerre Mondiale, Haifa resta sous contrôle ottoman. Les Britanniques quittèrent la ville en 1948. Aujourd’hui, Haifa est le port principal d’Israel et un impotant centre industriel et commercial. La ville s’étend sur les pentes du Mont Carmel qui offre des vues imprenables sur la ville et la baie. Quatre quartiers principaux partage la ville : le vieux quartier de Hadar Carmel, le quartier résidentiel du Mont Carmel, la ville basse avec le port, et le quartier de la baie.

 

haifa10.gif

LEMONTCARMEL

26 juin, 2009
SPECIALE HAIFA | Pas de réponses »

Mont Carmel

Selon un ancien sage, la nature apporte la paix de l’âme et dispose le corps à en recevoir les bienfaits. Autre temps, autres façons d’y parvenir… la relaxation et le bichonnage. J’avais décidé de commencer mon aventure par le mont Carmel d’où, à la tombée de la nuit, on découvre les lumières qui scintillent tout autour de la baie. C’est ici que se dresse le Mausolée coiffé d’un dôme d’or (cf. la photo ci-haut), le lieu le plus sacré de la religion Bahaï, au milieu de jardins exotiques. C’est aussi ici, dans la forêt, que se trouve le Carmel Forest Spa Resort…

haifa.jpg

villepaisiblequisouffreensilence

26 juin, 2009
SPECIALE HAIFA | Pas de réponses »

 UNE VILLE QUI SOUFFRE EN SILENCE

À première vue, Haïfa semble être une ville calme et prospère par rapport à ce que nous avons vu lors de nos visites précédentes à Ramallah, à Hebron et à Jérusalem.
Il n’y a aucun checkpoint avec du barbelé à l’entrée de la ville, aucun mur de 8 mètres de haut.
Il y a une belle vue sur la mer depuis le Mont Carmel et le magnifique temple Baha’i et les jardins se trouvent au milieu de Haïfa.
Cependant, tout en parlant avec des membres de la communauté palestinienne d’Haïfa et en réfléchissant à son histoire turbulente, une autre image émerge, celle de la souffrance silencieuse.

Haïfa est l’une des cinq villes « mixtes » d’Israel avec une population totale d’environ 270.000 personnes dont officiellement 24.100 (9%) sont des Palestiniens (13.500 chrétiens et 10.600 Musulmans). Jusqu’en 1967, Haïfa avait la plus importante population palestinienne en Israel. Sa position géographique dans le nord, où vivait la plupart des communautés palestiniennes en Israel, prête à Haïfa un statut spécial en termes de services, commerce, emploi, art et culture.

Haïfa a attiré beaucoup de Palestiniens du nord, en plus des habitants qui sont restés à Haïfa après 1948. Mais, un nombre considérable des habitants palestiniens de Haïfa qui vivaient à Haïfa depuis des décennies sans avoir été définis en tant que véritables résidents d’Haïfa dans l’enregistrement de la population. L’évaluation officieuse de la population palestinienne à Haïfa est d’environ 30.000 personnes, ce qui donne environ 6.000 Palestiniens officiellement non reconnus.

sanctuaireetjardins

26 juin, 2009
SPECIALE HAIFA | Pas de réponses »

sanctuaireetjardins dans SPECIALE HAIFA bul_haifa Sanctuaire et Jardins de Baha’i sur le Mont Carmel:

La religion bahá’íe est apparue dans les années 1860 sur l’actuel territoire de l’Iran (alors Perse). Elle est une évolution du Babisme. Elle compte environ sept millions et demi de croyants appartenant à plus de 2100 groupes ethniques de par le monde, et répartis dans plus de 191 pays et 46 territoires dépendants. Ses écrits sont traduits dans plus de 800 langues et s’adressent à quelques 7 millions de fidèles. Sans clergé, elle s’organise sous la forme de conseils élus aux échelons local, national et international.
Son fondateur est Bahá’u’lláh, un noble persan, qui a proclame en 1863 etre le porteur d’une nouvelle revelation, un nouveau message divin, dont la finalite est d’établir l’unite de la race humaine. Comme toute religion, la foi bahá’íe comporte des ecrits saints et des regles de vie. Mais elle n’a pas de clerge, chaque croyant etant appele a lire et comprendre par lui-même les Ecrits. La communaute est dirigee par des instances elues, au niveau local, national et international. Le Mausolée du Báb est sur la côte du Mont Carmel, au milieu des terrasses. D’autres bâtiments bahá’ís se trouvent sur le Carmel, ce qui le rend très important aux yeux des bahá’ís.

Helmutlotti – shalom alechem

25 juin, 2009
clip | 1 réponse »

Image de prévisualisation YouTube

12345...11

kyubi80 |
highschoolmusical487 |
Amplified-Band |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mix'H !!! Electro Mix Exper...
| ma musique
| Tim Evens